Natacha

natacha_h

Nom : Natachanatacha_m

Age :  36 ans
Origines : Mère française, père japonais
Nationalité : Française et japonaise
Née à : Paris, France
Habite à : Constantine, Algérie
Profession : Traductrice-interprète

Est-ce que les gens voient que tu es métisse ? Leur arrive t-ils de te donner une autre origine que la tienne ? Quelles sont leur réaction quand ils le savent ?

En France, les gens le devinent mais on me donne toutes sortes d’origines ; Russie, Asie centrale, Moyen-Orient et en général, mon métissage franco-japonais suscite plutôt la curiosité.

Au Japon, les gens ne soupçonnent pas que je puisse être à moitié japonaise et sont toujours très surpris, voire intimidés car les japonais ne savent pas me situer, et ne savent donc pas comment être avec moi. En général, c’est ma moitié française qu’ils retiennent et mettent de côté le fait que je suis aussi japonaise. Les Japonais ont du mal à admettre comme japonais tout ce qui est un tant soit peu différent. Alors que la différence est mieux acceptée en France.

Tu es attiré par quel genre de personnes dans ta vie amoureuse ? Dans ta vie amicale ?

Je suis attirée par les personnes à cheval sur deux ou plusieurs cultures. Ce sont souvent des personnes d’origine étrangère et ayant grandi dans un pays étranger ou des métisses.

Que préfères-tu dans tes cultures ? Qu’est ce que tu aimes le moins ?

Pour le Japon, j’aime l’humilité, le souci de l’autre, l’esprit de groupe, la politesse des gens.

En France, j’aime le côté engagé et révolté, le goût de la liberté, de l’affirmation de son identité et de ses opinions. Défendre son point de vue, ses convictions, coûte que coûte, en allant à contre-courant. Par contre, j’aime nettement moins le côté conservateur et « vieille France précieuse », le sexisme et le patriarcat (dans les sphères de pouvoir, les mentalités, la langue…), le poids des taxes et des impôts, l’assistanat…

Je n’aime pas le manque d’audace de beaucoup de Japonais, leur manque d’adaptabilité au niveau mondial, leur goût pour la hiérarchie, leur côté conventionnel et leur inaptitude à communiquer. Ils ne sont pas francs, pas authentiques. Ils ont besoin d’appeler les étrangers et les métisses par leur prénom sans que la réciprocité ne soit permise. Je ne suis pas fan de leur côté mouton suiveur, de leur pratique de la chasse à la baleine, de la peine de mort…

As-tu voyagé ? Où ? Quel pays aimerais-tu visiter et pourquoi?

Oui, j’ai pas mal voyagé (Europe, Asie, Amérique latine, Afrique) et j’ai travaillé au Mali, en Algérie et à Singapour. J’aimerais connaître davantage l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie centrale. J’aimerais plus particulièrement aller dans des pays qui ont des préjugés qui leur « collent à la peau »… parce que j’aime voir de mes propre yeux. Avant d’aller au Mali, je ne connaissais l’Afrique que sous l’angle de la pauvreté. J’y ai découvert un pays tout autre. Pour l’Algérie, je comprends davantage à quoi ressemble un pays qui sort de guerres civiles et qui se reconstruit. Et je vois mieux ce qu’est un pays jeune comme Singapour, avec son dynamisme mais aussi son manque d’enracinement. Je suis aussi curieuse de la Chine qui, n’ayant peur de rien et étant audacieuse, m’impressionne.

Qu’est ce que tu apprends aux gens qui ne connaissent pas ta culture ?

Quand je voyage, j’apprends aux enfants à faire des pliages japonais. Pour le Japon, je parle parfois, du fait que le Japon est un des plus gros contributeurs à l’aide au développement… Aux touristes étrangers en France, je leur parlais du dernier guillotiné, en 1977…

Comment te vois tu ?

Comme quelqu’un qui essaye de prendre le meilleur de deux cultures très éloignées l’une de l’autre. Avoir deux cultures m’a appris à suspendre mon jugement et à essayer de comprendre avant de juger la différence en termes de mieux ou de moins bien. Ca m’a aussi appris à sortir des cadres, des préjugés. J’essaie d’aller au-delà des différences pour être au niveau de ce qui rassemble les individus.

Je me sens ni totalement française, ni totalement japonaise. Et curieusement, je ne me sens jamais aussi à l’aise que quand je travaille à l’étranger. Mais dans l’ensemble, la culture française domine sur la culture japonaise.

Name : Natacha
Age : 36 years old
Origins : Mother French, father Japanese
Born in : Paris, France
Nationality : French and Japanese
Lives in : Constantine, Algeria
Job : Interpreter

Do people see you’re half breed? Do they give you another origin than yours? What are their reactions when they know about it?

In France, people guess I’m mixed but they give me all sorts of origins ; Russia, Central Asia, Middle East. Most of the time people are curious.

In Japan, Japanese don’t see I’m half Japanese, they’re always surprised, intimidated because they don’t know how to behave with me. My French part seems to prevail and they put aside the Japanese part. Japanese have a hard time accepting differences, which is less the case in France.

What kind of persons are attracted to in your relationships? (friends and lovers)

I’m attracted to people who are between two cultures. Usually people from another country and who grew up in a foreign country or mixed people.

What do you prefer in your cultural background? What do you like less?

In Japan, I like the humbleness, the team spirit, politeness.

In France, I like the rebel spirit, the taste for freedom, the way we say out loud our opinions and our identity. We defend our opinions and convictions even if it means being against everyone. On the other hand, I don’t like the conservative side, the old snobbish France, sexism, patriarchy (high societies, mentality, language…), heavy taxes and imposition, assistantship…

I don’t like the unadventurous ways of many Japanese, their reluctance to adapt to the rest of the world, the importance of hierarchy, their conventions and their inability to communicate. They are not very straight forward, authentic. They call foreigners and mixed people by their first name while the reciprocity is not allowed. I disagree with their sheep behaviours, their whales hunting habits, the death penalty…

Have you travelled? Where? Is there a country you would like to visit and why ?

Yes I travelled a lot (Europe, Asia, South America, Africa). I worked in Mali, Algeria and Singapore. I’d like to know more about Africa, Middle East and Central Asia, those countries bear strong prejudice. I like to see for myself. Before I went to Mali I only knew about the poverty in Africa. I discovered a complete different country. In Algeria I could see how a country who’s been in civil war is recovering. Singapore is a young country with its dynamism and its lack of roots. I’m curious to visit China, this fearless and bold country.

What do you share about your culture that people don’t know about?

When I travel, I teach children how to make Japanese folding paper. I tell also people about that Japan is one of the biggest investors in help of development… I tell to foreigners about the last man who’s been beheaded in France in 1977…

How do you see yourself?

I feel like someone who’s trying to take the best of two very different cultures. Being in between taught me to try to understand before judging the differences in terms of good and bad.

It allowed to stay out prejudices, boundaries. I try to see beyond differences to see what gather people. I don’t feel completely French or Japanese. Strangely, I really feel more comfortable when I’m working abroad. But my French culture is prevailing.

Interview 21/10/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s